Travailler avec moi

Le coaching, un art de vivre

Dans ma chanson Je serai là, ma vie a très vite pris la parole pour me dire des choses que j'avais (et que j'ai encore souvent) besoin d'entendre. Quand je réécoute le couplet suivant aujourd'hui, je m'amuse d'y entendre une belle description du coaching envisagé comme un art de vivre :

"Je sais que tu te demandes où je vais,

À quoi je sers, et ai-je un sens?

Mais je peux pas te répondre d'un seul trait

L'idée, c'est que toi et moi on danse

 

Et que je te guide à coup d'indices

À coup de joies, à coups de cœur,

Sur le chemin le plus propice

À cultiver ce que t'as de meilleur"

(Je serai là, Fan)

Développement personnel
et créativité

Le coaching de vie par "Le cœur pour boussole", j'aime en parler comme d'un art de vivre, parce qu'il s'agit d'être créatif. Pas forcément peinture, écriture et autre sculpture du bois hein (même si j'adooore travailler sur cette créativité-là), mais au moins histoire de créer un chemin de vie qui te ressemble.

Attention, ATTENTION !

Art de vivre n'est surtout pas à confondre avec savoir-vivre !

Ooooooh que non !

  • savoir-vivre = "Qualité d'une personne qui connaît et sait appliquer les règles de la politesse" (Dictionnaires Le Robert)

  • art de vivre = Travail d'une personne pour connaître les règles dites et non-dites auxquelles on l'a (ou elle s'est) conditionnée à obéir, pour s'en délester si besoin, et pour se créer le chemin qui lui permettra d'avancer légèrement et joyeusement vers la meilleure version d'elle-même (Fan)

Ça ne veut pas dire qu'il ne te faudra plus rien faire comme les autres, ça veut juste dire qu'il ne te faudra plus rien faire.

Le verbe falloir et tout ce qu'il te donne l'impression de subir s'estompera de ton vocabulaire au profit de "choisir", "pouvoir", et autres "avoir la chance de".

Coach de vie ou psy ?

Concrètement, dans une séance de coaching de vie: on discute de ce qui ne va pas.

Ce qui fait que ça peut s'apparenter à une séance avec un.e psychologue, sauf qu'il y a entre moi et un.e psy les mêmes différences qu'entre le travail d'un.e coach sportif et celui d'un.e kiné.


Là où les deux travaillent sur le corps, la.le kiné répare un corps blessé alors que la.le coach sportif enseigne comment mieux se servir d'un corps globalement en bonne santé.


De la même façon, un.e coach de vie et un.e psy travaillent tous les deux sur l'esprit, mais la.le psy est à même de traiter des traumatismes, des blessures émotionnelles profondes, alors que ça dépasse de très loin mes compétences.

Mon rayon c'est les gens qui fonctionnent globalement, mais qui aimeraient fonctionner teeellement mieux, et (re)trouver et faire confiance à leur vraie nature.

Mes compétences

Parlons-en!

En séance, pour commencer, tu me parles de ce qui te pèse le plus en ce moment.

Non pas pour ressasser tes problèmes et te randouiller dedans (ah ben tiens, c'est pas français "randouiller"? j'ai pourtant tellement pas mieux que je le laisse, et si besoin je t'expliquerai). Non non, se randouiller dans nos malheurs c'est pas mon genre et je suspecte que c'est pas le tien.

C'est juste que bien les observer c'est quand même le meilleur point de départ pour comprendre ce qui t'empêche d'avancer et de t'en libérer.

J'écoute ce que tu dis, et peut-être aussi ce que tu ne dis pas, et je te pose des questions qui te permettent de regarder la situation d'un autre angle.

Pour ce qui est de ce qui se passe entre tes deux oreilles, je t'aide à identifier et à te défaire des "pensées limitantes" qui polluent ta vision des choses, des autres, et de toi-même.

Pour ce qui est de ce qui se passe dans ton corps, si ça n'est pas déjà le cas, sa sagesse est à nouveau appréciée à sa juste valeur. Des exercices d'écoute de ce que ton merveilleux corps a à te dire et à t'enseigner vont t'aider à développer ton intuition.

Pour ce qui est de ce qui se passe dans le monde qui t'entoure, tu commences à entrevoir de nouvelles pistes, à avoir de nouvelles idées, et je t'enseigne tes techniques d'auto-coaching pour les mettre en place.

Graduellement, tu fais de plus en plus confiance à ta vraie nature.

Tranquillement, tu sors du chemin "comme il faut",

et tu navigues avec le cœur pour boussole.